caisse des dépôts et des consignations CDC tunisie

10 ans après la révolution, la Tunisie souffre encore d’un statut économique instable, et un niveau de croissance faible.  Elle n’a pas atteint un sentier de progrès suffisant. Ainsi on note que le taux de croissance était très réduit ces dernières années.  

Allant de mal en pis, l’économie tunisienne s’accable de plus en plus dans sa crise (le chômage, les inégalités sociales et régionales  qui creusent la pauvreté). Face à cette crise plusieurs facteurs jouent un rôle crucial à l’instar de l’Etat et  la caisse des dépôts et consignations (CDC) afin de lutter contre les déficiences et les dysfonctionnements.

La caisse des dépôts et consignations

La CDC, créé en 2011 constitue un acteur principal de l’investissement durable au service de l’intérêt général  et ce en appui aux politiques publiques et de développement et de soutien aux PME génératrices d’emploi. Ainsi elle joue un rôle important dans le développement international et surtout dans la région méditerranéenne.

La caisse des dépôts et consignations, en tant que bras financier de l’Etat et un investisseur public dont les ressources proviennent des dépôts de la CENT (3710MD) et des consignations judiciaires (610MD).

Ces ressources sont consacrées  pour des investissements productifs dans des projets économiques durables.

La CDC prend également des participants dans des FCP (fonds commun de placement) pour garantir la stabilité au marché boursier.

La CDC : un vrai catalyseur de l’économie tunisienne

La CDC dispose des ressources d’environ 7417 MTND, un budget que peu des investisseurs possèdent en Tunisie.

Soutien majeur aux PME : malgré sa taille, la CDC n’ordonne pas un ticket minimum. Elle demeure toujours ouverte à l’égard des différents porteurs de nouvelles idées créatrices de valeurs ajoutées. Elle rembourse aussi les PME, les jeunes pousses et les projets créatifs avec une valeur aux objectifs nationaux, de digitalisation, d’investissement régional, de transition énergétique et de la promotion de l’association- public privé.

Dans ce contexte, la CDC a participé à 16 fonds communs de placement à risque local pour un budget de 135 MTND ainsi que deux autres fonds internationaux pour un budget de 15M€. Elle rassemble 125 investissements. Elle a participé à maintenir 12000 emplois, dont 3929 dans les secteurs de développement régional.

La CDC intervient aussi sur le marché financier. Elle a ainsi adhéré dans les emprunts obligatoires d’un montant de 181.85 MTND en 2019, compté 10.4% du somme du marché primaire. Ce qui sollicite les entreprises à chercher des fonds concernant cette caisse de la bourse et à préconiser un public à l’épargne Catalyseur du marché financier grâce à sa ressource confortable.

La CDC a fermé l’activité de 2019 avec une condensation de fonds propres d’environ 348.3MTND et un constat net de 65.7 MTND, ainsi le bénéfice global de ses investissements a surpassé le 22%.

Le ratio de solvabilité de la CDC est 38.2% fin 2019 contre 31.8% un an antérieur. En termes de liquidité, elle prescrit un budget d’actifs liquides qui constitue 1.9 des sorties de ressources sur les 30 jours calendriers suivants.